Catamaran et Dériveur

Sur une ou deux coques

Photo 1 Catamaran et Dériveur Photo 2 Catamaran et Dériveur Photo 3 Catamaran et Dériveur Photo 4 Catamaran et Dériveur Photo 5 Catamaran et Dériveur Photo 6 Catamaran et Dériveur Photo 7 Catamaran et Dériveur Photo 8 Catamaran et Dériveur

Voici deux activités semblables, mais aux saveurs différentes. Le catamaran ravira les amateurs de glisse et de vitesse pure. En dériveur, le plaisir résidera davantage dans la recherche de l’optimisation des réglages. Sur une ou deux coques, il y en a donc pour tous les goûts !

N’ayant pas voulu choisir entre catamaran et dériveur, j’ai décidé de découvrir les deux ! Les centres nautiques bretons proposent une large gamme de prestations : stages, cours particuliers, location et raids.

Deux activités complémentaires

J’ai commencé par le catamaran, plus stable car doté de deux coques. Beau temps, belle mer, des conditions idéales pour débuter ! Après un briefing à terre, j’ai pu m’élancer aux côtés de mon coéquipier. La prise de vitesse est immédiate et on se sent vite à l’aise. 
Après ces premiers pas en catamaran, place au dériveur. Je comprends rapidement que mes actions influencent fortement la stabilité du bateau. La gestion de mon équilibre est primordiale. Un jeu de précision commence pour éviter de chatouiller l’eau. Mais le plaisir est là. Et plus les séances passent, plus je prends confiance en moi !

Vos premiers pas

Quel que soit le support choisi, on vous donnera les clés pour naviguer en toute sécurité. Après avoir enfilé combinaison et gilet de sauvetage, vous tirerez quelques premiers bords et apprendrez à faire un demi-tour avec votre catamaran. Puis vous affinerez différents réglages pour naviguer de manière plus performante. Dès le premier jour, vous évoluerez librement sur un plan d’eau défini par le moniteur. En dériveur, votre apprentissage sera similaire, mais peut-être un peu plus « humide » ! Une fois ce support technique maîtrisé, vous aurez les bases pour naviguer sur tous les types de voiliers. Un conseil : testez les deux !

Le saviez-vous ?

La quasi-totalité des écoles de voile bretonnes propose des cours d’optimist, cette fameuse « coque de noix » idéale pour l’apprentissage des jeunes enfants.

J'ai envie de tester !